Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*

Ceci est le résultat de prise de notes des étudiants en M1 de sciences de l'éducation !

 

Restez critique envers ce que nous vous proposons !

 

Comme toutes productions humaines des erreurs ont pu être faites!

 

Vous pouvez toujours réagir grâce aux commentaires

 

Tous questionnements, grognements

 

et autres réactions sur les cours sont les bienvenus

 

et même indispensable pour un travail d'échange constructif !

 

Alors n'hésitez pas!                

 

 

 

 

*

Adresses utiles ...

http://mourepiane.free.fr/
www.fse.ulaval.ca/chrd/Theories.app./

http://jm.perez.waika9.com
1 novembre 2006 3 01 /11 /novembre /2006 14:41

Actualité de la recherche

18 10 06
Cours 4

Jeanne Mallet

professeur des universités

Responsable de master professionnel

et master recherche 2 et doctorat

bureau à Lambesc

Etudes de physique, puis ouverture sur les sciences humaines.

Thèse aspects de sociologie : mise en œuvre des politiques de formation en France, et plus particulièrement du GRETA

Maître de conférence depuis 10 ans.

2ème thèse ensuite pour l’ Habilitation à Diriger des Recherches(HDR) :

publication « les sujets en formation : illusion et nécessité ? »

 
Les processus d’apprentissage collectif
Les organisations apprenantes

Intranet et Internet comme émergence de nouvelles propriétés d’apprentissage

Limites théoriques et philosophiques (cf C. Peyron Bonjan)

 

 

Théorie des systèmes et neuro-sciences

 

A l’origine, l’étude des systèmes est partie des théoriciens travaillant sur les processus des systèmes vivants. Elle est s’est étendue à d’autres domaines et les concepts ont évolué en s’adaptant à d’autres champs.

Exemple : Pour un biologiste, le développement de l’intelligence n’est qu’un cas particulier d’un développement biologique.

 Cependant, dans tous les champs sont demeurées des zones d’ombre :

- Questions philosophiques
- Question d’épistémologie

   - Métaphysique

 

Il est possible d’aller tout de suite sur les limites de ces théories.

 

épistémologie

2 sens : histoire de chaque science, genèse

 
 

 Comment théoriser les apprentissages collectifs, l’apprentissage collectif ?

Ex : propriété émergente de l’équipe en tant qu’équipe

Il n’y a apprentissage qu’en lien avec la conscience, et il n’y a de conscience qu’individuelle.

Donc les psychologues disent qu’il n’y a donc pas d’apprentissage collectif. Cela laisserait supposer qu’il y a une conscience collective. Jung en a parlé. Il était dissident.

Pour les psychologues, l’apprentissage colelctif signifie que grâce aux interactions, chacun va apprendre plus.

On peut rattacher cela aux théories de la communication. (changement N1 et 2 de l’école de Palo Alto).

On peut aussi rattacher cela à de l’écologie : équilibre dans une mare.

Il est économique donc de s’intéresser aux concepts génériques. C’est plus abstrait, plus conceptuel. C’est un processus inductif, l’extension généralisante. Cela suppose de s’approprier cette dimension théorique, il y a des gens qui ont parlé de l’approche systémique. Joël De Rosnay a  parlé du macroscope. C’est un biologiste qui s’est beaucoup intéressé à l’informatique.

Lire Edgar Morin comme auteur générique. Il résume la pensée. Il n’a pas créé l’approche systémique, il en rend compte.

Francisco Varella, Jean Louis LeMoigne (ingénieur)

www.mcxapc.org : site commun à Edgar Morin et Jean Louis le Moigne sur l’approche complexe.

On s’intéresse ici aux processus. Quand on dit système vivant, on va parler parfois de système auto éco organisé, loin de l’équilibre… Cela va être des synonymes.

Edgar Morin : introduction à la pensée complexe. Mes démons (livre sur sa vie son œuvre).

En master 2, notes de lecture obligatoire pour Jeanne Mallet.

Notes de lecture : Donnadieu ou Giordan, et Morin ou De Rosnay.

Montrer que l’on retrouve les mêmes concepts dans deux ordres différents. Jeanne Mallet va accompagner dans ce travail.

Edgar Morin : La méthode

Tome 4 : des idées des idées

Tome 5 : l’identité humaine.

 

L’entreprise apprenante P.151 bibliographie.

B : ouvrages traitant de la complexité

Atlan biologiste

 

Les concepts et leurs limites

Ils sont communs aux deux niveaux et aux trois secteurs.

Le système est une définition conventionnelle.

Interaction – échange – lien – système – environnement (ou écosystème).

 

Le 1er concept

Il porte sur le fait qu’il y a des interactions entre le système et son environnement. La vie suppose la porosité de la barrière, qu’elle soit matérielle ou symbolique.

Le corps a une frontière poreuse, comme la peau.

Pas de vie sans échange avec l’environnement. Le système est changé par l’environnement qui change le système. Il y a une circularité dynamique entre le système et l’environnement, mais pas dans la stabilité.

 

Le 2ème concept 

Régulation – auto régulation

Dialogie : double logique pas dissociée.

Définition conventionnelle de la vie.

Le virus est-il vivant ou pas ?

L’ontogenèse est liée à  la phylogenèse.

L’environnement peut être un autre système vivant quand il n’est pas mécanique.

 

Situation d’hyper stabilité de la vision du monde : on a une vison sur le monde, on cherche un diplôme. On n’est pas intéressé. On est méfiant. On n’a pas envie de changer. On va réguler. Autorégulation compensatrice : je ne change pas de point de vue.

Rôle du formateur : il doit mettre la pression, qualitative, argumentaire. Je vais les déstabiliser sur ce petit point, sur le coin.

Je veux choisir ce que je vais apprendre, je veux maîtriser mon advenir. Est-ce qu’un formateur met sous influence ? Est-ce qu’un instituteur influence ?

 

Auto régulation compensatrice pour la température du corps : si on est au froid, on compense, mais si on y reste, on va se désintégrer.

Le processus additionnel est opposé à processus intégratif. Mais l’apprentissage est un processus intégratif. Le tout est supérieur à la somme des parties. Il y a une propriété émergente. La synthèse est un processus intégratif.

Dans une équipe de foot, si on les pèse individuellement, on peut avoir la somme des poids des individus, mais une équipe, c’est plus qu’une somme !

 

Mode A : tout système vivant vise à s’économiser pour maintenir la pérennité de ses structures et de ses fonctionnements.

L’espèce n’explique pas pourquoi il y a des mutations. Elles sont des éléments. La mutation des espèces est du même ordre.

Mode B : processus intégratif ou désintégratif. Instabilité ou stabilité.

Je me dégrade ou je m’améliore.

Discontinuité : bifurcation, saut. Tout processus de compréhension est une discontinuité vers le haut ou le bas (intégratif ou désintégratif) : le système se complexifie. Le système bifurque pour se stabiliser à un autre niveau. Les 4 stades de Piaget sont de cet ordre là. Il a défini 4 paliers dans la genèse du développement de l’enfant.

Il y a toujours une auto-régulation. Elle est même spontanée. Mais elle n’est pas compensatrice. Elle est ouvrante et ouvrante (JJ Bonniol), à boucle positive. Elle accompagne le processus de complexification par exemple de la chrysalide au papillon.

Auto régulation : on peut aller en hôpital psychiatrique.

L’instit enseigne l’addition ; ça va. Il enseigne la multiplication, ça va. Cela améliore la compréhension de la multiplication. Quand le prof va accélérer, il présente la division, l’enfant perd l’addition et la multiplication. Parfois la mise en lien débouche sur des absurdités totales.

Homéostasie : le système tend à se stabiliser.

 

3ème concept : Finalités et projets

Tous les systèmes vivants sont finalisés vers la continuité de la vie.

Dans les entreprises, il faut mettre les gens en démarche projet. On va souffler pour dynamiser la production de sens.

Travail en équipe :

Apprentissage lié à l’activité. Développement des compétences dans et par l’activité. Le manager peut en outre accompagner dans les postes d’apprentissages, mais il peut coacher une équipe.

 

4ème Concept : propriété émergente

 La compréhension en est un cas particulier.

La marche, la conscience, la parole sont des propriétés émergentes, en terme d’apprentissages collectif.

Piaget : assimilation accommodation équilibration

Palo Alto Changement 1 faux changement. Nouvelles auto-régulations compensatrices.

Le résultat est qu’on est le même.

Changement 2 : intégration ou désintégration, mutation (palier important de changement). Cela signifie une ampleur qualitative de changement. Ces termes sur le plan strictement se rapprochent.

Les mots peuvent être un obstacle, les émotions peuvent empêcher de comprendre. Les adultes et les enfants sont dans un rapport très affectif au mot. Le mot a toujours un sens et en miroitement son sens contraire.

En lisant deux fois la même phrase avec un intervalle on peut y voir des sens différents

 

Ouvrages de Laszlo Erwin

« L’évolution au cœur des savoirs ».

[ 3 schémas devraient être à copier coller dans : document à copier coller ]

Application au management, aux dimensions collectives

Entre une entreprise et son client, son concurrent, dans un couple, on peut entrer dans une boucle vertueuse.

 

Les limites des théories

Les questions embarrassantes.

La compréhension, l’entendement, ça vient de quoi ? C’est sans doute lié à l’essence vivante de notre conscience, sous certaines conditions. Elles sont très importantes. Un formateur chaleureux déploie des conditions favorables, mais s’il est méprisant, c’est défavorable. On peut parler lentement, enchaîner les concepts, se rappeler qu’on apprend par essais et erreurs. Avant de bien comprendre en terme de synthèse, on va parfois dégringoler à un niveau de confusion antérieur. Il faut faire plusieurs exercices. Il ne faut pas laisser l’apprenant trop longtemps dans son erreur. Si on lâche les apprenants dans la mauvaise passe, c’est difficile à récupérer ; ils vont s’installer dans l’erreur.

 

Tous les systèmes vivants meurent, aucune chose n’est coupée du monde, il y a toujours interaction et transformation.

La dégradation naturelle du monde s’appelle entropie. Une plante qui grandit : la néguentropie spontanée. La vie c’est comme de petites îles de néguentropie dans un océan d’entropie. Tout se déconstruit et les petites îles sont des constructions spontanées. Il y a surgissement de construction pour un temps.

 

On comprend dans plusieurs approches, mais on en garde une pour voyager léger. Comment ma conscience est-elle capable d’auto-connaissance, d’auto déploiement de la connaissance ?

Auto éco connaissance. C’est dans un paradigme épistémologique particulier. C’est celui de la dualité interactive. Tout ceci devrait sensibiliser aux interactions ouvrantes.

Sur le plan philosophique, c’est une vision du monde qui peut être complétée par d’autres visions du monde.

 

Il y a interaction mais aussi continuité. J’ai la capacité consciente de prendre conscience de cela. On a une spécificité génétique. On change le monde et le monde nous change. Dans ces échanges permanents avec l’environnement on est plus comme un nuage qui se transforme que comme une boule de granit. On est en échange avec l’environnement, qu’on en soit conscient ou non. On est un système vivant sans arrêt en changement. On devrait sentir cette dimension dynamique. On a une identité, mais ce sont des crispations, même la notion d’identité individuelle est mouvante. Qu’est ce qu’une identité individuelle, si ce n’est un niveau de perception de nous-mêmes dans le monde qui est un peu illusoire, c’est une relativité qui peut toujours être dépassée. C’est une illusion que nous partageons tous dans cette salle, mais on peut aller plus loin, à un niveau plus subtil plus puissant.

 

Voir avec Bergson, Spinoza, la phénoménologie apprenante.

Compréhension du 3ème genre de Spinoza.

Limites : les théories de l’apprentissage n’expliquent  pas ce qu’est la vie ni pourquoi les choses vivantes sont dynamiques, ni l’auto-régulation spontanée. On est forcément renvoyé à la philosophie, l’épistémologie…

 

Notion de potentialité : tous les systèmes vivants actualisent des potentiels dans le code de leur espèce. Un lapin ne va pas faire de physique nucléaire, mais des rats vont pouvoir faire des apprentissages. Si on persévère dans l’être, « qu’est-ce que je suis ? Qu’est ce qu’est le monde ? J’accepte la réponse, même si elle me dérange, même si elle me met en porte à faux avec mon entourage… On actualise alors un potentiel de connaissances en soi. On ne peut pas partager avec tous, mais avec ceux qui ont une perception du monde semblable.

 

Il faut diversifier les sources théoriques.

A ce stade là, je prends conscience que c’est ça qui me paraît valide. Ce qui me paraît pas clair, je vais encore réfléchir. On a la réponse à condition d’accepter d’être dérangé. On ne sait pas à quelle vision du monde on va renaître. C’est pour cela qu’on préfère les normes. Mais on peut sauter sans parachute.

 

Intranet et Internet comme émergence de nouvelles propriétés d’apprentissage

Dans l’interaction des apprenants, les technologies que sont les Internet et les intranets favorisent les mises en lien, les interactions. Ce n’est pas parce qu’on met en lien des personnes qu’elles apprennent  Mais jamais le savoir n’a été aussi accessibles en cliquant, les échanges sur les savoirs n’ont été aussi faciles. Jamais il n’a été si facile de réfléchir

Apprendre c’est d’abord s’informer et lire

 

Je lis, j’écoute et le lis en étant attentionné. Je m’informe par intérêt et peut chercher les ouvrages autour de la thématique.

Comprendre nécessite d’embrayer sur la 2ème partie, je réfléchis. C’est là qu’entre en jeu l’auto-régulation ouvrante. Cela suppose le coup d’acupuncteur, la question. Je provoque le déploiement potentiel d’un autre niveau de compréhension. Si je m’informe sur quelque chose de trop loin de ce que je connais, je ne peux pas faire la synthèse. Si je lis quelque chose de trop proche, je n’évolue pas. Je veux changer : je me mets au bord des précipices

Foucault : bassin de la zone proximale de développement assez proche pour pouvoir faire la synthèse ?

Chacun peut le gérer c’est de la régulation fine. La libido, le désir, il faut aimer comprendre pour apprendre, pour actualiser les potentialités du 3ème genre. Mais les raccourcis sont ceux des limites de ma libido.

 

Internet et intranet Formidables challenges et tremplins d’apprentissages individuels et collectifs.

Gare aux civilisations qui empêchent leurs sujets de réfléchir. La connaissance est infinie est potentielle si culturellement on pousse à poser des questions. Le lycée est hyper conformiste en France. Les lycées d’Europe du Nord poussent la confrontation, a contrario.

A investissement égal, si la culture ne pousse pas à s’interroger et se transformer, alors des personnes iront plus vite.

Deux étudiants chinois en crise : transformation des universités chinoises : elles doivent se transformer rapidement pour proposer des travaux de groupe et de réflexivité. C’est pour cela qu’a été mise sur pied l’étude des résultats et performances des différentes universités du monde en Chine.

 










Bibliographie

Jeanne Mallet : Les sujets en formation : illusion et nécessité ?

Développement des personnes et développement des organisations

L‘entreprise apprenante De l’organisation formatrice à l’organisation apprenante en passant par les théories de la complexité 

 

Fonds documentaire de Lambesc ouvert tous les jours de 13h à 18h

Consultation mais pas emprunt

Michel Vial édite la collection  « en question » à 10 euros le livre.

 Cadeau subventionné par le fonds de formation continue.

 

Des communications à des colloques ont été intégrées dans « l’entreprise apprenante ».

Comment gérer une équipe ? Qu’en faire en terme de mise en œuvre sur le terrain ? Accompagnement dans les liens théorie pratique.

Il faut être conscient : comment ces éclairages guident en partie l’action ? Elles inspirent le diagnostic. Comment vais-je réagir, engager un travail pédagogique avec ces personnes ?

Les démarches qualité : on en parle dans les entreprises privées. Ce sont des démarches d’évaluation qui ne veulent pas dire leur nom.

Résumé d’un dialogue avec un enseignant chercheur, Francisco Varella.

 

Jeanne Mallet s’intéresse aux métiers de formateur d’adultes, de responsables de formation, de formateurs de consultants.

Piaget Vigotski peuvent être lus dans une perspective de formation des adultes.

Bernard Donnadieu, Jean Ravenstein, se sont beaucoup intéressés aux processus d’apprentissages individuels.

Grille de concepts pour les théories de l’apprentissage à titre individuel. Importance de la notion de processus.

 

Ouvrages à acheter

Pour les personnes en modules d’adaptation :

 

Jean Piaget  Vigotski : lire un livre de chacun de ces auteurs en théorie de l’apprentissage

Michel Vial, Bernard Donnadieu, Michèle Genthon

Les théories de l’apprentissage dans le secteur de la santé éditions Masson

André Giordan Apprendre éditions Belin, 2000

Revue sciences humaines éditions périodiques sur l’éducation « Eduquer et former » Acheter la dernière édition.

 

Excellent pour un niveau de master 1

Jean Houssaye Hachette N°15 questions pédagogiques : une encyclopédie historique

Francis Imbert : voir s

Edgar Morin Les sept savoirs nécessaires pour l’éducation du futur, téléchargeable sur le site de l’UNESCO

Relier les connaissances : un chapitre sur les théories de la complexité : chapitre 8

Il a écrit de manière générale et s’est intéressé aux applications possibles dans l’enseignement.

 

Lire la plaquette apprentissage de licence pour ceux qui sont en module d’adaptation.

Partager cet article

Repost 0
Published by les étudiants en master 1 - dans SCEQ5 : actualité de la recherche
commenter cet article

commentaires