Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*

Ceci est le résultat de prise de notes des étudiants en M1 de sciences de l'éducation !

 

Restez critique envers ce que nous vous proposons !

 

Comme toutes productions humaines des erreurs ont pu être faites!

 

Vous pouvez toujours réagir grâce aux commentaires

 

Tous questionnements, grognements

 

et autres réactions sur les cours sont les bienvenus

 

et même indispensable pour un travail d'échange constructif !

 

Alors n'hésitez pas!                

 

 

 

 

*

Adresses utiles ...

http://mourepiane.free.fr/
www.fse.ulaval.ca/chrd/Theories.app./

http://jm.perez.waika9.com
19 novembre 2006 7 19 /11 /novembre /2006 18:32

Pratiques professionnelles

 

15 11 06

 

Christine Félix

 

 

Le travail scolaire de l’élève et son analyse

 

 

Le didacticien parle de milieu didactique, l’ergonome parle de milieu de travail.

 

Le travail personnel de l’élève en dehors de l’école pour l’école.

 

 

Contexte du travail en cours

 

Travail au collège Vallon des Pins avec 8 élèves. Quelques familles ont accepté de recevoir des chercheurs pour que l’on puisse voir comment les élèves travaillent chez eux. Une équipe débarque avec du matériel d’enregistrement audio ou vidéo… Le problème est que les familles risquent d’avoir le sentiment d’être contrôlées. Les parents craignent que l’on vienne voir s’ils éduquent bien leurs enfants.

 

Contexte : familles souvent suivies par des travailleurs sociaux.

 

Ancien terrain de recherche de C. Felix = la Rose, assassinat récent d’un bijoutier, plus de services publics. Le seul service public restant est l’école. NB = même si l’objet de recherche n’est pas sociologique, même s’il est didactique, on ne peut faire l’économie de l’étude du quartier. Classe = un système mais pris dans un ensemble de systèmes. Une vue globale de ces systèmes est nécessaire pour donner du sens à l’objet d’étude.

 

Les mamans des élèves vont dans la station de métro acheter le pain et boire le café. Il a fallu des mois pour qu’elles acceptent de s’asseoir à la même table. En novembre, problème des violences urbaines… A partir de janvier, premiers échanges dans la boulangerie café, puis au centre social… La parole s’est alors déversée : Sarkozy avaient dit que les parents qui ne scolarisent pas leurs enfants se verraient amputés de leurs allocations familiales. Quand les femmes commencèrent à déverser leur haine, on finit par comprendre les relations des familles à l’école, leur passé scolaire…  Problème de temps très long, difficulté dans la réalisation d’un mémoire de master 1 à terminer dans l’année. On ne peut avoir d’incertitude sur le terrain dans ce délai.

 

Pour avoir des informations, il est parfois difficile d’établir un lien de confiance avec les protagonistes, c’est un travail de longue haleine.

 

 

Thème du mémoire de Soihabate : comment la tradition des Comores peut entraver la compréhension des institutions scolaires françaises ? Terrain : la Savine. Ecoles primaires.

 

Aux Comores, il est d’usage que la famille n’intervienne pas dans la formation religieuse de l’enfant (grand confiance accordée à l’instructeur). Ces familles ne se permettent pas d’intervenir sinon, ça serait un manque de respect. Pb = Comment ces familles à qui le système français demande de s’impliquer se débrouillent-elles entre tradition et école française ?

 

Certains enfants comoriens ont eu 0 à l’évaluation nationale des sixièmes. Ce fait a interpellé, car les résultats des évaluations des Français même en difficulté importante se situent entre 20 et 30.

 

 

 

Abréviations à connaître :

 

ATP : aide et accompagnement du travail personnel

 

PPRE : plan personnel de réussite éducative

 

AI : Aide individualisée

 

 

Apprentissage junior 14 ans loi votée par Sarkozy à la suite des violences urbaines.

 

20 ouvrages publiés par des sociologues au sujet de ces violences urbaines.

 

Jeunes dans la rue pas intéressés ???, pas motivés… On va les mettre en apprentissage en alternance. Mais impossibilité de trouver des terrains, des maîtres d’apprentissage. 

 

Ces jeunes qui ont des difficultés scolaires et sociales ne trouvent pas de maîtres d’apprentissage.

 

 

Quand l’école est finie, on n’en a pas fini avec l’école… Il faut faire ses devoirs, apprendre ses leçons, préparer les exposés…

 

Acadomia est côté en bourse : milliards de bénéfices sur les cours particuliers. Idée de Ségolène Royal : associer les banques et les assurances aux cours particuliers, dès le primaire. Cela met en cause l’idée d’une Education Nationale.

 

 

Contexte politique actuel : Hannah Arendt : crise de la culture. Le politique n’est plus reconnu comme légitime. C’est une crise du politique. Plus de contre pouvoir : bascule sur l’extrême droite. Affaiblissement du syndicalisme.

 

Difficulté de reconnaître l’autorité de l’autre. Place du religieux : conflits.

 

 

L’exemple du collège Mallarmé EP2 : (éducation prioritaire 2) (les anciennes ZEP ont été renommées, les critères ont été modifiés et les établissements ont été classés EP1, EP2 et EP3, les établissements EP3, les moins en difficulté ayant pour ambition de sortir de l’appellation Education Prioritaire d’ici 3 ans, donc 2009). Collège Vallon des Pins classé EP1 = collège ambition réussite.

 

Changement de profil depuis le début de l’année : incivilités, beaucoup de violence…

 

Discours du bus… Problème dans les troisièmes : gomme lancée sur un enseignant…Discours entendu : « On sait qui est le coupable, mais que les CPE fasse leur travail… » Enchaînement des événements : serrures bouchées, incendie des poubelles devant le collège. Utile ?

 

Retour chez les parents des jeunes adultes qui ont entre 22 et 26 ans. Ces jeunes sont partis de chez eux. Ils reviennent à cause de problème de logement. Ils sont en bas des immeubles avec les ados de 13/14 ans.

 

Autre problème : l’OPAC HLM ne peut plus rentrer dans ses frais. Ils sont en train de loger des gens qui sont dans une précarité telle qu’ils sont ponctionnés à la base de prestations sociales pour des familles sous tutelle. Le bus a été incendié dans ce quartier.  Le discours du Front National est très virulent et prégnant à Marseille. Une crise des banlieues menace gravement avant les présidentielles selon une étude de sociologues.

 

Il est difficile de travailler sur des questions d’accompagnement ou d’aide dans ce contexte là.

 

Ils veulent maintenant être filmés pour voir comment gérer l’interruption systématique. ???

 

 

Un exemple d’analyse de pratiques en formation continue

 

Définir la nature et le statut du travail personnel donné aux élèves donnés par rapport aux exigences et aux attentes des enseignants. L’idée est d’harmoniser ces pratiques entre CM2 et 6ème.

 

 

Vidéo : réagir au diaporama ?

 

Technique de travail issue de l’ergonomie

 

Instruction au sosie : travail en binôme Professeur / chercheur PE/PC

 

 

Contenus du travail

 

Temps, à la maison, en classe (avant, après…)

 

Mise en commun : prendre des engagements

 

 

1Demande de la part de l’établissement

 

2Constitution d’un collectif restreint

 

3 Film

 

4 Auto-confrontations simples et croisées

 

5 Retour au collectif restreint et élargi.

 

 

Lorsque l’on travail sur le travail personnel de l’élève, il est également important de dégager quelle est la conception qu’ont les enseignants concernés du travail personnel et quelle est la place de celui-ci dans l’apprentissage.

 

Quelle est la fonction du travail personnel pour l’enseignant ?

 

-          Je renvoie le travail non terminé à l’école pour le finir à la maison.

 

-          Le travail d’apprentissage ne peut être fait à l’école (par exemple tables de multiplication ) recherches documentaires

 

-          Assigner les élèves dans le scolaire : éviter qu’ils aillent regarder la télé ou qu’ils sortent

 

-          Créer un cadre d’habitude de travail

 

-          Enjeu disciplinaire : question du socle commun ?

 

-          Enjeu d’image des enseignants ? Si on donne du travail à la maison, on donne l’image d’un bon enseignant

 

Loi de 1956 : pas de travail écrit à la maison à l’école primaire. Autres lois concernant le travail à la maison : 1959,  1964, 1971, 1994

 

-          Enjeu de va et vient entre les familles et l’école ?

 

 

Comment les élèves gèrent les relations avec les différents milieux de travail ?

 

 

Réussite scolaire et insertion sociale

 

Autrefois, le fait d’avoir un diplôme permettait d’avoir accès aux places les plus enviées de la société. Aujourd’hui, c’est un minimum pour s’insérer dans la société. Les parcours sont de plus en plus compétitifs. C’est pourquoi tant d’actions para-scolaires (soutien, cours particuliers, etc…) sont proposées. Toutes les familles ont compris que l’obtention du diplôme permettait d’obtenir une insertion socio professionnelle.

 

 Les élèves sont bien conscients qu’il faut plus que l’école pour réussir l’école (musique, danse, anglais…) + l’école sélectionne sur ce qu’elle n’enseigne pas (grande part d’implicite).  Les familles ont compris le poids du travail scolaire, l’hégémonie de l’école. Chacun des acteurs concernés va réfléchir à la manière dont on va organiser au mieux les conditions de la réussite scolaire. Cela rompt avec l’idée trop souvent avancée de démission des parents. Pour ces familles, il reste de l’implicite, de l’invisible, elles ne connaissent pas les critères de réussite de l’école, et c’est donc difficile pour elles de connaître ce qu’on attend d’elles.

 

Les familles qui ne font pas travailler leurs enfants ont le sentiment d’être jugées comme étant de mauvais parents. C’est à travers le travail personnel que je joue cet enjeu. Les parents sont gênés dans cette situation là dans la relation avec les parents.

 

La conscience de ce poids là et de leur rôle dans le devenir de leurs élèves influence le choix des pratiques enseignantes.

 

Les stratégies pour contourner la carte scolaire et donner des suppléments para scolaires montre l’hégémonie de l’école.

 

 

Le collège unique et le mythe de l’unification

 

Il va falloir rompre avec le mythe de l’unification. Entre 60 et 80, l’explication de l’échec scolaire va dans le sens de reproduction. Cela dédouanait les enseignants. Ce n’était plus une histoire de dons, mais de CSP, avec le bon capital culturel.

 

Aujourd’hui, on est dans une société beaucoup plus individualiste, la question de l’échec devient individuelle. L’échec peut être professionnel : tu es au chômage parce que tu n’as pas de diplôme, que tu n’as pas travaillé à l’école. L’institution crée de plus en plus de dispositifs d’aide individuelle (AI, ATP, PPRE…) Si un élève échoue, => culpabilité de l’élève dans l’échec.

 

Nouvelle idée dangereuse: et si on acceptait l’idée qu’un élève n’ait pas envie de travailler à l’école ? C’est prendre en compte sa singularité, mais accepter de le laisser au bord de la route. 

 

Le collège unique explose, il ne peut plus tenir. On ne peut plus faire semblant de ne pas entendre ce que ces élèves ont à dire quand ils sont dans des situations de difficulté scolaires.

 

Revaloriser la culture populaire permettrait d’éviter ce problème. Il y a un écrasement de la culture ouvrière et de la culture des grands intellectuels (démolition de la recherche fondamentale). Il y a le problème du mépris historique de la classe ouvrière en France. Cela vient des Grecs (rhétorique), du siècle des lumières (encyclopédisme) : préparation des grandes écoles en France.

 

Classe de troisième DPP6 en alternance avec les lycées professionnels.

 

 

Evolution du statut des enseignants

 

Salaire débutant d’un professeur des écoles : 1200 euros. Les banques ne font pas de crédit aux enseignants débutants pour l’accession à la propriété. L’enseignant ne fait plus partie de la classe intellectuelle, ni du point de vue des savoirs, ni du point de vue des salaires.

 

Regard posé par la société sur l’éducation et l’instruction. La santé publique n’est plus reconnue non  plus. Le service public est en train de se réduire. C’est vrai au niveau mondial. L’idée qu’un état fort puisse gouverner n’est plus possible : phénomène de mondialisation.

 

Les IUFM vont être pilotés par les universités, qui vont être tributaires de l’argent versé par les entreprises pour les subventionner. Les LMD ne seront pas d’égale considération.

 

Les IUFM vont être universitarisés. Les enseignants voudraient que ceux qui ont fait un bac +5 sans avoir le CRPE soient reconnus avec l’obtention d’un master professionnel, avec des crédits pour obtenir des équivalences. Ils s’orienteront sans doute vers les cours particuliers. Les listes complémentaires de CRPE sont utilisées partiellement pour l’embauche d’enseignants en cours d’année pour pallier les carences.

 

Cela existe dans tous les pays européens. La France est le seul pays à avoir une éducation Nationale. Demande de Postes de formation en IUFM fléché  pour ne pas se faire rafler les subventions. Pas de cahier des charges pour la fusion université / IUFM. Il y a des universitaires qui n’ont aucune idée de la formation des professeurs des écoles.

 

Certaines entreprises reconnaissent certaines écoles et pas d’autres. Il y a une hiérarchie des diplômes. Certaines écoles ont des accords avec certaines entreprises. Ce qui se profile, c’est la délocalisation et l’indépendance des université et des école vis à vis de l’état. L’état ne prend plus ça à sa charge. C’est profondément inégalitaire.

 

L’académie d’Aix Marseille est extrêmement pauvre.

 

Quand on fait des analyses de pratiques, on doit aussi avoir un regard politique. Cela permet de comprendre l’origine des textes prescripteurs.

 

 

 

 

Séquence vidéo : « Un professeur débutant en histoire »

 

 

Professeur d’histoire titulaire (T3) en 3ème demande la rédaction d’un paragraphe argumenté. 3 documents historiques. Il faut faire un paragraphe argumenté de 15 lignes. Epreuve d’histoire du brevet. Difficulté : travail de production d’écrit.

 

Film commencé avant le début du cours et après le cours. Les devoirs sont donnés en dehors du temps de travail scolaire, quand la sonnerie a déjà retenti. Le fait de donner ce travail hors temps institutionnel n’est il pas une manière de désinstitutionnaliser le travail personnel ?

 

 

Discussion Rémi et Elodie, une élève en difficulté sur le travail à faire en histoire.

 

Le travail de copie ne permet pas de s’entraîner à faire un paragraphe argumenté.

 

Elle pointe quelque chose dans la discipline qui va l’empêcher de s’approprier ce qui est demandé. Par exemple, l’enseignante ne corrige pas les productions individuelles, il y a corrigé collectif, donc, cela ne permet pas de valider ou d’invalider le travail demandé.
Fonction de travail à la  maison : cela renvoie à un type de travail jamais étudié en classe, laissé à la seule responsabilité des élèves et des familles. En fait, l’enseignante se rend compte que l’exercice le plus difficile n’a jamais été travaillé en classe. Travail sur le retour au collectif restreint. Cela va faire évoluer la pratique de l’enseignante.

 

 

Compétences de repérages en lecture mais problème de compétence en traitement de l’information en vue d’une synthèse

 

PISA évaluation enquête sur 33 pays.

 

Les Français sont très performants dès lors qu’il s’agit de se repérer dans les textes (les élèves composent des paragraphes avec des morceaux de débuts de paragraphes) mais ils ne s’approprient pas le contenu. Prise de conscience de savoirs invisibles. Cela pose des élèves à beaucoup d’élèves.

 

 

Statut du travail personnel : évacuation de ce que l’enseignant ou le système scolaire ne sait pas faire.

 

Travail d’exposé oral très important aussi. Ce n’est que très rarement enseigné et systématisé. Elodie : « Je ne suis jamais entraînée, mais toujours évaluée. » Les élèves en difficulté sont écartés du milieu didactique. On ne garde que les bons élèves qui vont faire avancer le temps didactique, pour gagner du temps. Nature des échanges avec le professeur : nombre d’interactions prof élèves facteur déterminant des progrès des élèves. (Etudes québécoises).

 

Le problème désigne, montre les enjeux de savoir. Cela se négocie avec les élèves.

 

 

Espace de parole

 

Espaces d’échanges

 

Espaces de négociations

 

 


            Enjeux didactiques

 

            Objets à étudier

 

            Milieu organisateur d’étude

 

 

Ce n’est pas que les élèves ne travaillent pas, c’est qu’ils se trompent d’objet.

 

Le professeur confronté à ses propres images.

 

Elle n’a étudié que le premier document parce qu’elle est en difficulté en classe. Elle a laissé les élèves étudier le reste en classe.

 

 

 

Est-ce le problème d’un débutant ou une question de métier non résolue ?

 

 

Changements

 

Moins de devoirs

 

Davantage de temps dans le temps scolaire :

 

-          mise en activité intellectuelle des élèves

 

-          appropriation des savoirs transmis

 

Geste de lecture dans  l’étude jamais pris en charge au collège.

 

Ces changements sont intervenus au moment de la séquence vidéo située dans sa 3ème année d’enseignement, alors qu’elle avait été filmée dans sa première année, donnant les instructions pour les devoirs une fois que la sonnerie avait retenti.

 

 

Temps de lecture en classe : vidéo

 

La séquence vidéo est découpée de la manière suivante :

 

Mise en consigne

 

Lecture des documents

 

Questions

 

Guillaume (entretien avec un élève après la séquence d’enseignement)

 

 

Un film a été présenté au collectif des enseignants de Second Degré :  le travail en ateliers  filmé  en maternelle, avec un groupe accompagné et des groupes en autonomie. L’idée a été récupérée par l’équipe.

 

 

Le travail à la maison est à présent donné dans l’heure, avant la sonnerie. Il y a une prise en charge de moments d’enseignements avant déchargés en travail à la maison.

 

 

« Elle travaille toujours de la même manière on est une classe en grande difficulté, et cela nous permet de nous repérer. » dit Elodie, en parlant de Guillemette. L’échec est souvent un  manque de lisibilité de ce qui est attendu.

 

Il faut d’abord faire collectivement plusieurs fois un type d’exercice avant que les élèves puissent le faire seuls.

 

 

 

On peut pour analyser une activité ne pas aller voir directement l’acteur.

 

Penser en terme de système, sauf si on est dans une logique d’intervention. La transformation de Guillemette interagit avec le système. Mais les collègues ne comprennent pas au départ ce changement, et disent que le travail de lecture des documents aurait dû se faire à la maison, que c’est une perte de temps. Elle argumente que ces papiers vont se retrouver écrasés au fond du cartable pour la plupart des élèves, et qu’ils arriveront à la séance suivante sans avoir pris connaissance du contenu. Lors du film, on voit que les élèves se mettent au travail et lisent réellement les documents, montrent une certaine compréhension du contenu, même celui qui au début avait demandé par où commencer.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires