Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

*

Ceci est le résultat de prise de notes des étudiants en M1 de sciences de l'éducation !

 

Restez critique envers ce que nous vous proposons !

 

Comme toutes productions humaines des erreurs ont pu être faites!

 

Vous pouvez toujours réagir grâce aux commentaires

 

Tous questionnements, grognements

 

et autres réactions sur les cours sont les bienvenus

 

et même indispensable pour un travail d'échange constructif !

 

Alors n'hésitez pas!                

 

 

 

 

*

Adresses utiles ...

http://mourepiane.free.fr/
www.fse.ulaval.ca/chrd/Theories.app./

http://jm.perez.waika9.com
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 01:03

Méthodologie

29 11 06

Christiane Peyron Bonjan

 

Epistémologie (suite)

 

Contexte de thèses pour les personnes travaillant en santé. Thèses de Jean Sygnerole, Wills, Cochet (Défi complexité).

Bibliothèque Lambesc : on peut y trouver les thèses et mémoires de maîtrise.

 

Habilitation à diriger des recherches : c’est une lecture récurrente.

Un chercheur qui a fait une thèse qui enseigne, qui parle de qui il est en tant que chercheur.

Au départ, il fallait 10 à 15 ans après sa thèse. Ceux qui voulaient être maître de conférence l’ont ensuite passée 5 ou 8 ans après leur thèse.

 

Trois entrées pour l’HDR de Christiane Peyron Bonjan :

Psychologie cognitive et éducation traduction des textes de Bruner

Politologie philosophie éducation et politique répertoriés dans l’annexe.

Méthodologie et epistèmé : option bachelardino morinienne.

Pour l’art d’inventer en éducation.

Note de synthèse en 94. Elle raconte la thèse de philo sur Spinoza, son processus de pensée. Processus de pensée et processus de connaissance et dialogie. Par rapport à la vie de la cité, philosophie politique et éducation, traduction de Varela ? Processus de cognition en vue que la cité survive, que les gens apprennent à connaître, penser…

Connaissance des médias : travail sur les gens qui font de la formation dans les médias.

Option politologique : survie e la cité comme inquiétude

Recherche axée sur processus de pensée. Pistes ouvertes par Morin sur la pensée complexe.

Sommet de l’information à Tunis : les médias sont un accès plus fondamental encore que l’école : empêchement du totalitarisme.

Bascule sur école professionnelle du journalisme.

Il faut lutter contre l’information instantanée. Travail en temps réel sur des images ou textes reçus en même temps. Image diffusée sans réfléchir. Ventres recousus dans charnier. Un journaliste réfléchi ne diffuse pas : il pressent la manipulation à cause des ventres recousus.

On leur demande du rendement.  Problème : on peut raconter n’importe quoi sur le monde.

 

Kuhn

La structure des révolutions scientifiques (XXème siècle).

C’est un penseur structuraliste.

Pensée structuraliste : quand on est classique au sens de Descartes, l’identité = un point.

Ex : un chien définition. Cela vient de Ferdinand de Saussure. Il a inventé le cours de linguistique générale. Ce sont ses étudiants qui ont écrit le livre.

 

Ex : concept de phonème en linguistique = son

Il travaille sur les phonèmes vocaliques du français. Il explique que les phonèmes n’ont plus d’identité en eux mêmes. L’identité est dans la structure dans laquelle ils se rangent. Ils ont une valeur oppositive et négative, et relative.

Le mode de pensée structuraliste je crois toujours à l’identité, au point, mais elle est marquée par l’organisation qui est constituée par les flèches entre les points. 

Problème de l’avinculat : importance de l’oncle maternel. Pouvoir à l’oncle maternel. Les ethnologues n’avaient rien compris à cela : ils se retrouvent dans les mêmes cafés à New York. Lévi Strauss transfère la pensée de Saussure  et découvre l’importance de l’oncle maternel.

Importance de la pensée. Foucault : mort du sujet. Il n’aurait pas pu écrire cela s’il n’était pas structuraliste. Je pense donc je suis ne peut plus exister, il y a déconstruction du phénomène identitaire, il devient une illusion. Composantes aléatoires qui dépendent de plein d’interactions extérieures.

Pour penser le monde, c’est la structure qui est première.

On ne se demande pas qu’est ce que la révolution, mais quels sont les concepts de révolution qui sont ce qui permet la révolution scientifique.  Que faut-il pour qu’il y ait révolution scientifique. Il existe une révolution scientifique lorsqu’il y a changement de paradigme. Cela n’a pas le sens de vision du monde.

En épistémologie, concept de paradigme différent de ce sens. Travail de 22 définitions de paradigmes possibles.

« Cœur de croyances à partir duquel un chercheur pense. »

 

Révolution en sciences ? Si oui, qu’est ce que ça veut dire ? Quand y a-t-il structures organisationnelles pour que cela advienne ? C’est très peu souvent en sciences.

Exemple : sciences physiques :

Quel est le cœur de croyance de Newton, Coppernic, Galilée ?

Il croit au principe de causalité. Ils font de la science : si X cause, alors Y effet. Croire au principe de causalité, c’est la science déterministe.

Cette science déterministe est-elle invalidée par Einstein ? Non.

Relativité d’Einstein. Chez Newton, le temps est un absolu qui ne dépend pas de l’espace de référence. Einstein découvre que le temps est relatif à l’espace où l’on se trouve.  Il a été d’abord ingénieur pour mettre à l’heure l’ensemble des horloges d’Allemagne, il n’avait pas un poste dans la recherche.

Einstein au sens de Kuhn est dans le même paradigme que Newton.

 

Quand c’est produit le changement de paradigme ?

A partir de la physique quantique.

Qu’est ce qu’un quantum ? Neutre latin veut dire particule élémentaire de matière. La bouteille, macro, est composée de particules élémentaires de matières. Latin pluriel : quanta.

 

Que découvrent les physiciens quantiques  (1930)? Principe d’incertitude d’Eisenberg (1923 ou 29).

Dans l’infinitésimal, on ne peut plus localiser les particules élémentaires, elles n’ont plus que des probabilités de présence. Il y a eu révolution paradigmatique : cœur de croyance indéterministe. On ne sait pas où la matière dans le micro. Macro : Parménide. Principe de causalité.

Micro : Héraclite. Tout est incertain, tout bouge. Rien n’est certain. A partir de la physique quantique, plus personne n’ose penser déterministe. Sauf

Micro : on ne croit pas au principe de causalité.

Macro : on croit au principe de causalité.

 

Révolution ? Physique des cordes. On réconcilierait à réunifier, à enlever le paradoxe. On reviendrait au déterminisme. Image de vibration des cordes d’une guitare.

L’apparence indéterministe ne serait plus qu’une apparence de vibrations.

 

Paradigme s’oppose à syntagme en linguistique. Ne pas se tromper de sens selon le champ dans lequel on se trouve. Différent sens selon linguistique ou épistémologie.

 

Histoire des idées sous la direction de Jean Michel Besnier. 1èr chapitre : histoire des idées scientifiques. Collection Ellipse 1996

Lecture récurrente de l’histoire des sciences. Si on est en 1996, pour quelles raisons les Grecs n’ont pas pu trouver ça ?

Dernier chapitre : théorie du chaos. Jarousson. Exemples qui permettent de comprendre.

Epistémologues du XXème siècle.

 

Opposition entre les épistémologues réalistes et les épistémologues idéalistes.

Réaliste : il est sûr que la science décrit le réel. Une hypothèse est fausse si le réel résiste, plutôt vrai si le réel ne résiste pas. La science est une approximation de réel.

Idéaliste : on ne trouve que ce que l’on cherche. Parce qu’on a l’idée que l’univers est plutôt déterminé qu’il va chercher des lois et qu’il n’y croit pas qu’il va chercher des incertitudes.

La science n’a qu’un rapport très lointain avec le réel puisque ce qu’elle trouve c’est ce que le chercheur cherche.

 

Positivisme  de Comte : une hypothèse n’a aucun rapport avec le réel. Chapitre de l’histoire des sciences, dans méthodes des sciences sociales.

Travail sur Popper et Kuhn et Feyerabend. Kuhn  est moyennement idéaliste. Pour Feyerabend, totalement idéaliste, il n’y a que des croyances dans la science. Cela permet aux scientifiques de justifier leur poste. Popper est réaliste, opposé de manière violente à Feyerabend. Le positivisme était infantil, mais au moins il savait de quoi il parlait. Pour lui,  Kuhn est une vapeur autour d’une tasse de thé autour de Comte. Popper est une petite vapeur au-dessus de la vapeur, mais en plus il n’est pas clair.

 

Tour de parole mémoire

Karima : Autorité jeunes enseignants : 2 que sais-je ? Rose-Marie Mossé Bastide

Hannah Harendt : conditions de l’homme moderne.

Nietzsche : Sur l’avenir de nos établissements supérieurs. La Haute éducation thèse soutenue à Nice

A  de l’autorité celui qui est apte  à être auteur, qui connaît les œuvres de l’humain pour inventer sa propre œuvre.

 

Franck : la prise en compte des affects dans l’enseignement 

Lewin Moreno Schutzen Berger sociométrie (pour les enseignants).

La pratique du travail en groupe Gilles Ferry modèles de référence de l’enseignement les modèles d’affranchissement.

Dunod. Professeur de sciences de l’éducation à Nanterre en 1970

Juliette : Daniel Pennac Bernard Stiegler  formation scolaire en prison.

Formation évaluation Michel Vial Yvan Abernot

Marie Paulette : les obstacles à l’apprentissage du traitement de texte

 

Obstacle épistémologique (Bachelard) :

-         je n’ai pas les outils pour voir ce qu’il y a à voir. Tant que l’outil lunette astronomique n’est pas inventé on ne peut pas voir toutes les planètes. La lunette fait obstacle à la carte de Ptolémée.

-         6 obstacles épistémologiques au processus de connaissance dans la formation de l’esprit scientifique. C’est repris dans obstacle didactique.  1/ obstacle du concret : dès qu’on croit ce qu’on voit on ne cherche plus. 2/ obstacle du général. On applique un modèle sur tout, alors que cela marche sur un domaine.3/ obstacle du verbal : les élèves qui apprennent à lire confondent p q b d. On cherche à savoir un mot. On invente le mot dyslexique. On ne cherche plus. 4/ Obstacle de la substantialisation des qualités : on définit les choses par leur qualités essentielles. Qu’est ce que l’opium ? C’est un truc qui fait dormir (qualité agissante de dormir). 5/ Obstacle de l’anthropomorphisme. ex : rouille excrément du fer (modèle de la digestion humaine plaqué sur le fer).

Il faut lire Bachelard pour entrer dans un processus de recherche. Il donne des choses à ne pas faire pour faire de la recherche. Il donne des exemples dans l’histoire des sciences.

 

Entre le dire et le faire Austin  Cornélius Castoriadis : directeur d’école des Hautes études en sciences sociales décédé. Les figures de l’imaginaire 4.

Intégration des jeunes Comoriens au collège en échec.

 

Popper Karl

Epistémologue

Bibliographie Thèse d’état : la connaissance objective

Partie prenante de l’objectivité en science. La science est toujours une lecture du réel. Le réel valide ou invalide les hypothèses scientifiques.

 et conjecture et réfutation.

Il est connu dans la méthodologie de la recherche puisque pour trouver du vrai chez Popper, il n’est pas nécessaire du tout de faire une méthodologie de la preuve au sens de la méthodologie expérimentale, il faut même s’en démarquer complètement, puisqu’un chercheur doit plutôt essayer de les réfuter que de les prouver. Principe de réfutation ou de réfutabilité ou falsification falsifiability (américain).

 

JJ Bonniol : vous avez une excellente thèse si vous réfutez trois hypothèses. Je préfère une thèse qui fasse des bonnes réfutations d’hypothèses qui ne marchent pas qu’une thèse qui vérifie le faux pour prouver quelque chose.

Faire des conjectures et réfuter des hypothèses est un travail scientifique correct.

 

Popper reprend l’exemple de David Hume : Lorsque ma perception sensible (mon œil) perçoit une forme de cygne et la couleur blanche de manière connexe. Je peux dire le cygne est blanc. Je peux le considérer comme vrai tant que je n’ai pas la possibilité de percevoir cette forme avec une couleur. Le cygne blanc est plutôt vraie jusqu’à ce que je croise un cygne noir. Les laboratoires de sciences dures sont plutôt poppériens.

 

Ethnos : recueil de l’empirie. Les ethnographes regardent de l’empirie.

Un ethnologue est soit son propre ethnographe, soit il envoie ses étudiants. Morin a souvent procédé comme ça.  Ex : la rumeur d’Orléans.  Ethnologie : modélisation théorique.

 

Feyerabend

C’est un épistémologue idéaliste. Pour un épistémologue idéaliste, tout modèle théorique scientifique (sciences dures ou molles) repose sur des croyances, est une accumulation d’idées théoriques sur le réel, et donc ne décrit en rien le réel. Si je cherche une ombre, je vais trouver une ombre. Si je cherche une cause, je vais trouver une cause et des effets.

 

Constructivisme : parce que je veux construire cet objet je découvre cet objet.

La science égale de l’illusion, une croyance. Les directeurs de recherche sont des grands gourous veulent qu’on les adore comme des dieux.

 

Arguments choc :

1/ Adieu la raison quel est ce savoir qui se croit supérieur à tous les autres savoirs au nom d’une seul critère d’évaluation qu’on appelle la vérité ? Au nom de quoi un savoir qui se dit vrai est supérieur à l’art, la religion, l’architecture… Pour quelles raisons est-ce vous qui définissez le vrai ?

2/ et Contre la méthode (deux grands livres clés).

Quel est ce savoir qui dit je cherche du vrai et qu’il faut chercher comme ça ?

Si je donne pour définition de la beauté, celle qui me concerne, donc je suis forcément le plus beau. L’argument tiendrait si  c’était les philosophes des sciences, des épistémologues qui disaient ce qui est vrai. Comme ce n’est pas le cas, c’est de la croyance, du scientisme…

Si la science est un moyen de chercher du vrai, n’importe quelle méthode marcherait. Sinon, cela devient de la croyance. Donc sciences = croyance.

 

Autres auteurs en sociologie des sciences Bruno Latour Sociologie des sciences Le Seuil en quête sur les laboratoires de recherche dans les sciences dures et humaines.

IL a découvert ce qui est écrit dans Totem et tabou. Les laboratoires de recherche fonctionnent comme des ethnies primitives avec des auteurs totems à lire absolument, des livres à lire, d’autres à brûler. Ce qu’on trouve c’est ce à quoi le directeur de recherche croit. Donc on n’apprend pas à chercher mais à croire.

Thèse en cours sur les directeurs de recherche.  

Conseil National des Universités.

Professeur des universités. Il y a un CNU par champ.

Trois postes dans chaque champ pour 100 postulants.

Pour un poste 80 à 150 postulants pour devenir maître de conférences.

Feyerabend est très critiqué aux USA car il devient quasi anarchiste pro écologie.

Partager cet article

Repost 0
Published by les étudiants en master 1 - dans SCEQ3 : éducation et sciences humaines
commenter cet article

commentaires